Aller directement à la navigation

Traversée du rateau

Février, 2011

Année 2011, année sous le signe de l'alpinisme Hivernal… Ça rappelera surement à certains le fameux hiver 1997 ;) Depuis le début du mois de janvier 2011 l'anticyclone sévit sur les alpes françaises ; des température clémentes, peu de neige, peu de vent, du soleil. Tout les facteurs favorables aux hivernales sont réunis. Il ne manque plus que la motivation, la condition physique et de bonnes disponibilités pour réaliser les projets hivernaux. Le stage d'aspirant guide 2 de l'ENSA auquel j'ai échoué à l'écrit de cartographie m'aura bloqué pendant tout le mois de janvier.

Pendant ce temps les alpinistes jouaient en montagne. Cédric Périllat et Patrice Glairon Rappaz repètent la belle "Rolling Stones" sur l'éperon Nord à la pointe Walker. D'autres s'amusent dans les faces nord du bassin d'argentière en top condition : on y notera l'ouverture de "Ecaille épique", 1000m, 90°, M6, A1, en face Nord des Droites, par Patrick Pessi, Rémy Sfilio et Sébastien Ratel. Tandis que la cordée de Aymeric Clouet, Pierre Labbre et Jérome Para répéterons la super intégrale de Peuterey. D'autres auront moins de chance aux Grandes Jorasses avec des échecs à la voie Cassin sur l’éperon Walker pour deux cordées Jean Baptiste Deareck et Antoine Bletton qui buterons pour cause de chute de blocs de neige. Une autre cordée se perdra dans le bas de cette même voie. Enfin ceci n'est qu'un bref aperçu de l'activité hivernale en montagne.

Mes compagnons et moi même ferons partis de ces échecs alpins. Ici je serai le maillons faible de la cordée. Olivier François et son ami clément me proposerons un magnifique projet : réaliser la traversée des arêtes surplombant la Grave soit Rateau, Meije, Pavé, Gaspard. Ces arêtes ne sont jamais difficile, dans les prévisions il nous faudra faire 2 bivouacs, et 3 jours de traversée. Le départ se fera le Mardi 8 Fevrier de la Grave avec la première benne de 9h.

L'approche jusqu'au sommet Ouest se fera aisément sur une neige portant bien. la traversée du sommet Ouest au sommet Est aura été réalisé par des vires neigeuses versant vallon de la Selle et beaucoup moins sur les arêtes à proprement parler. En Versant sud les conditions sont printanières, on brassera dans de la neige humidifé en profondeur.

Clément en plein brassage:

Olivier François à la remonté vers le sommet Ouest. Appréciez la qualité de l’éboulis, formidable terrain de l'Oisans "sauvage".

Un coucher de soleil hors norme qui enflamme le ciel et les sommets de l'Oisans. C'est super d'être au sommet d'une montagne lorsque le soleil ce couche. On peu profiter des dernières chaleurs de la montagne, d'un spectacle fabuleux, et le sourire en coin on peu dire "ahhh ce que c'est beau la vie". Enfin pas pour longtemps…. A un colu sous le Rateau nous creuserons notre maison de la nuit, une galerie dans une corniche. Celle-ci butera très vite contre la glace, elle nous offrira un abri tout en longueur et aussi la promiscuité. Nuit chaude et humide pour les trois gars.

Le jour "J" on met les points sur les "J_fckg_QUOT_; ce jour là sera encore une fois pour moi un jour de grosse remise en cause. On s'en va tranquillement de notre abri à 7h30. On descend versant sud vers le refuge du promontoire puis continuer sur les arêtes de la Meije. Lors de cette descente mon genoux gauche me chatouille de plus en plus jusqu'à faire mal. Et ces sac paraissent super lourd, je me traine, on se traîne. 11h15 sommet du couloir Duhamel, une pause, on repars et ce genoux que je ne peux lever plus que de 20cm. Hésitations, médicaments ? ligaments ? ménisque ? redescendre ? douleur… Ce sera désespoir, émotions, et dans le doute Radio, Hélico. Le verdict final sera une tendinite au genoux gauche et mon égo blessé. Moi qui disais "jamais l'hélice". d'ailleurs maintenant je me fais chambrer de jambe de bois, et ce kurde qui descend en Hélico.

Un bilan: je pense qu'il me faut revoir ma copie. Bon au niveau du froid, là on a gerer, par contre ce projet n'était pas assé préparé en amont et était plus le résultat d'un coup de tête. Des fois ça fonctionne mais pas tous le temps. Et surtout pour moi un manque flagrant d'entrainement, et de condition physique. je ne suis pas assez exigeant sur ma préparation.

Bonne journée à vous.

<fbl>

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet d'éviter le SPAM. En répondant à cette question, vous prouvez que vous êtes un humain et pas une machine !
Fill in the blank.


Menu principal 2

Theme by Dr. Radut Consulting - Modified and hosted by Outils-Conviviaux