Aller directement à la navigation

No Comment

Août, 2012

No comment

Cette journée du jeudi 9 août 2012 est un pas de plus franchi dans mon alpinisme. La personne avec qui je devais aller grimper ce jour là m'ayant lâché au dernier moment pour ses raisons, il aurait été dommage de gâcher cette si belle journée en vallée. Il m'était aussi nécessaire de prendre de l'altitude, de l'air, et mettre le moral psychologique du grimpeur à dure épreuve. Entre préparation à une future expédition et besoin de se retrouver, je suis parti gravir la Face Nord du Plan en solo intégral. Grimper sous un sérac n'est pas anodin. Ce n'est pas au cours de notre futur expédition avec Robin que nous apprendrons à y grimper dessous, il faut s'y acclimater, apprivoiser l'ambiance dans laquelle nous allons grimper dans quelques mois. Il faut commencer l'immersion. Ce n'est pas dans une face comme la face nord du plan que j'irai avec des copains, l'option du solo s'imposait donc. Prendre des risques, mais ne pas emmener ses copains dans ce type d'itinéraire.

Le tracé de la voie ; 1000m, 4c max / 70° / 80° en glace. Elle remonte dans le bas l'éperon des cornichons et viens se perdre dans les séracs du glacier suspendu de la Face nord.

Des photos vues de l’intérieur :

Toxique… le 1er Serac

Le deuxième serac

Qui ne fait pas rire

A la sortie de la longueur de glace 70-80°

Des photos vue de l'extèrieur :

Beaucoup d'émotions

Merci à Rémi Thivel pour ses photos qu'il a prises depuis la voie Brown au pilier rouge de blaitière. A noter pour la petite histoire : déjà à l'été 2011 durant le stage aspirant guide 3, Rémi scrutait la face Nord du Plan pour la répéter en solo. Deux jours après cette ascension, surmotivé, il est allé gravir la voie en solo. Émulations alpines…

Un Paysage magnifique depuis le sommet de l'aiguille du Plan ce jeudi 9 août 2012.

Le retour sur la très esthétique arête Plan midi :

Dans les rochers

Sur la neige

Vers l'aiguille du Midi

Le solo ? A refaire à l'occasion, mais à ne pas trop multiplier. Ce matin là tu es parti de chez toi, tu ne sais pas trop pourquoi tu t'engages dans cette ascension en solo mais le feeling est bon, tout file juste parfait, la concentration à son maximum, le corps, l'esprit, les sens, tout est en éveil. Tu ne peux pas gérer les aléa externes. Mais en ce qui te concerne tu sais qu'il ne peut rien t'arriver, tu ne tomberas pas à cause d'une défaillance technique de ta part. Tu es trop concentré et tu as choisi un itinéraire de difficulté bien inférieure à ton niveau. Si un grain de sable extérieur ne vient pas se mettre dans le rouage, tu es sûr de réussir.

Bonne fin d'été à tous !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet d'éviter le SPAM. En répondant à cette question, vous prouvez que vous êtes un humain et pas une machine !
Fill in the blank.


Menu principal 2

Theme by Dr. Radut Consulting - Modified and hosted by Outils-Conviviaux