Aller directement à la navigation

The Endless Summer Part 1

Juillet, 2012

The Endless Summer

Le métier de guide, est une activité professionnelle prenante, passionnante, superbe. On bosse dans un cadre de rêve, grimper, marcher, skier, encore et toujours, évoluer en montagne, avancer encore et toujours, aimer donner du plaisir a ceux que l'on emmène là haut, partager des moments inoubliables. Tel est notre quotidien. Cependant cette vie comporte des contraintes, telle qu'avoir la responsabilité d'âmes à sa charge, être exposé à des risques quotidien, l'absence de travail en certaines période de saison, de longues périodes d'absence, des fois les blessures. Cependant la moyenne de 100 jours de travail par an me fait dire que malgré les risques auxquels nous sommes exposés, pour rien au monde je stopperai mon activité. Car celle-ci m'offre une certaine liberté d'organiser ma vie comme je le souhaite. Il faut juste penser à garder la tête sur les épaules avoir un deuxième travail et préparer des issues de secours en cas de coup dur.

Voici un rapide tour d'horizon des sorties professionnelles de l'été :

Mont Blanc du Tacul - Contamine Grisolle

En juillet après mes escapades montagnardes j'ai eu l'occasion de partir grimper la Contamine Grisolle avec Guillaume, Alsacien futur marié et expatrié à Paris avec sa conjointe.

Guillaume, mon compagnon du Jour. Grimpeur Alsacien-Parisien en action dans un passage technique.

Il profite aussi du magnifique paysage que nous offre le lieu, le regard tourné vers l'Italie.

Guillaume heureux de grimper en montagne le temps d'un week end express Paris chamonix.

Les Grosses corniches du Mont Blanc du Tacul.

Le futur marié au sommet du Mont Blanc du Tacul, le sommet à nous seuls. C'était une superbe journée en Montagne!

Traversée de la vallée Blanche

  • Août 2012

Jacques, Dominique, Daniel et Stéphane père & fils ont décidé de faire la Vallée Blanche. Ils ont eu la bonne idée de choisir le bureau des guides AIGMB pour aller en montagne profiter du beau temps qu'il règne là haut en ce moment. Jacques le doyen du groupe ayant déjà pratiqué l'alpinisme dans ça jeunesse, voulait partager un bon moment en montagne avec ses copains. Ce fut une sortie Canon avec ce groupe très conviviae, à la pause casse croûte ce fut, un petit peu de blanc et du planteur pour profiter du panorama hors norme de cette belle Vallée Blanche.

La très belle vallée blanche, de gauche à droite, la dent du géant, les marbrées, le grand flambeau, l'aiguille de Toula, les aiguilles d'entrèves, puis la tour ronde.

La folle équipe dans la zone tourmentée de la vallée blanche. En arrière plan, les superbes aiguilles de granit à grimper, contreforts du Mont Blanc du Tacul. Au centre le fabuleux Grand Capucin, mythique aiguille d'escalade qui fait rêver tant de grimpeurs.

Mon équipe du jour. De gauche à droite, Daniel, Dominique, Stéphane et Jacques. Merci à vous.

Randonnée Glaciaire

  • Août 2012

Avec Sylvain, Mylène et Myriam, nous sommes allés à la découverte des glaciers. Ce trio de 3 cousins cousines était à chamonix pour profiter de la vallée estivale en randonnée. Ils n'avaient jamais eu l'occasion d'aller sur un glacier. Cette belle journée d'août fut donc l'occasion d'aller là haut profiter du magnifique panorama qu'offre le glacier d'Argentière.

Du sommet des Grands Montets, nous descendons en direction du glacier d'argentière. Nous sommes encordés long et corde tendue pour prévenir une éventuelle chute crevasse sur ce glacier des rognons largement miné de trous cachés.

Nous partons à la découverte de ce géant des glaces, coulant au pied des superbes faces Nord mixtes d'argentière hautes de près de 1000m, Aiguille Verte, Droites, Courtes, Triolet. Les alpinistes que j’ai emmenés ce jour là sont devenus apprentis cristalliers, en effet les débris rocheux sur ce glacier regorgent de nombreux cristaux. Mylène y trouva une très belle pièce. On ne se lasse jamais du paysage gigantesque.

Mon trio du jour heureux sur cette table glaciaire, sauf peut être la jeune Mylène qui n'a pas encore trouvé le cristal qu'elle offrira à son futur jules

Aiguille du Tour

  • Août 2012

Le 8 août, avec Jacques et ses deux enfants Hugo 17 ans et Lucie 20 ans nous sommes allés à l'aiguille du Tour. Jacques ayant fait le Mont Blanc dans le passé. Il avait un très bon souvenir de son ascension. Il voulai partager l'ascension d'une montagne avec ses deux enfants. L'aiguille du Tour est la parfaite course d'initiation familiale. Le guide peut prendre du monde sur sa corde, l’ascension est accessible aux personnes en bonne condition physique, et le panorama est magnifique. L'aiguille du tour c'est aussi s'imprégner de l'ambiance montagne, nuit au refuge, marche d'approche dans les alpages, découverte du milieu haute montagne…

La petite famille au cours de l'approche.

Après une nuit en refuge nous pouvons profiter au maximum du panorama. La vue est magnifique sur le glacier du Trient et ses belles Aiguilles Dorées qui ont tendance à devenir rougeoyantes au soleil couchant car leur granit rouge absorbe tout l'énergie du soleil. Ces aiguilles dorées n'ont d'or que leur nom car la traversée de celles-ci n'est pas exceptionnelle.

La petite famille dans les rochers sommitaux.

Les alpinistes du jour au sommet.

Aiguille du Midi, Face sud - voie Rébuffat

  • Août 2012

Manu et Julien, père & fils sont venus passer leur vacances à Chamonix. En bons Marseillais c'est dans les calanques de Marseille et sur les parois du cap canaille qu'ils s'exercent à la grimpe tout au long de l'année. Ici à Chamonix, le décor change complètement. Le rocher est granit, les prises sont fissures, knobs et micro adhérences en dalle, on se protège sur coinceurs et Camalots, on grimpe à des altitudes supérieures à 3000m et pour changer de panorama, il n'y a pas la mer, mais des aiguilles qui s'élèvent vers le ciel et d'énormes glaciers au pied de celles-ci. Bienvenue au royaume de la haute montagne ! Pour Manu et Julien c'est la première qu'ils grimpent ici et il va falloir prendre de nouveaux repères.

La voie Rébuffat se trouve en face sud de l'aiguille du Midi, pour 15 minutes d'approche 250m d'escalade et 5c en cotation. Les grimpeurs de salle n'ont qu'à bien se tenir car les 5c de l'aiguille du midi sont bien différents de ceux qu'ils rencontrent dans leur salle préférée.

Le tracé de la Rébuffat:

Marseillais habitués au calcaire, le granit, une affaire d'apprentissage.

Le jeune Julien 15 ans à l'approche du sommet de la voie dans ce 6a+ aérien.

La famille du jour au sommet de la voie Rébuffat. Elle est pas belle la vie?

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet d'éviter le SPAM. En répondant à cette question, vous prouvez que vous êtes un humain et pas une machine !
Fill in the blank.


Menu principal 2

Theme by Dr. Radut Consulting - Modified and hosted by Outils-Conviviaux