Aller directement à la navigation

Septembre - Novembre 2011 - Les Etats Unis, la grimpe et le grand ouest americain

De fin septembre à mi novembre j'ai eu la chance de parcourir le grand ouest americain avec de nombreux compagnons de cordées et amis. C'est avec la Fédération Française de montagne et d'escalade et l'Equipe Nationale d'Alpinisme que je suis partis 3 semaines dans le cadre d'un stage fissure. J'en ai aussi profité pour partir auparavant 2 semaine pour grimper avec mon ami Romain Hocquemiller, ainsi que 2 semaines après le stage FFME. Pour un total de 56 jours, 5 Big walls et de nombreuses voies….. Il me sera difficile de vous faire un résumé precis de ces deux mois écoulés entre moments de joie, bonheur, plénitude, colère et désarroi. Je vous invite quand même au voyage au travers ce rapide tour d'horizon de l'ouest americain en escalade.

Le golden Gate et ses brumes matinales

Notre point de départ fut San Francisco the city of la Californie ! Ici les gens sont ccol et on y côtoie tous types de population avec un etat d'esprit plutot fun ! Du beatnick baba cool au gay et lesbien tout cuir en plein centre ville, mais aussi les homeless, les chinois, les chicanos, les noirs… c'est assez étrange la diversité de ces communautés en ville. Les quartiers sont bien définis et d'une rue à l'autre on change de communauté et de vision du monde.

Apres 3 jours de stand by en plein centre ville et une nuit dans la rue pour cause de non logement peu cher, on est quand meme bien content Romain et moi de rejoindre Philippe et Zsolt pour le début du périple grimpant.

Les deux superbes aiguilles de Incredible Hulk à gauche et Outguard Spire à droite

Let's go to the High sierra! C'est dans les montagne califonienne au sud du yosemite et c'est dément. Ici l'escalade se déroule sur des montagnes et aiguilles de granite de 500m de haut culminant entre 3800m et 4000m. Nous découvrons aussi le backcountry americain, c'est à dire le pays des cowboys, je me souviens de cette vision magique, alors que nous étions au breakfast dans un lodge, un cow boy avec sa tenu chapeau, jean, chemise, santiag et éperon sur les chaussure poussant la porte du saloon ! Sur le parquet nous entendions le bruit de ses éperons et dans un language americain incompréhensible il discuta avec la serveuse. Je me demandais si j'etais dans un western !

Le fabuleux Mont Conness!

Etape 1 Incredible Hulk, Outguard spire et Mount Conness. Taquet nous avons été dans ce style de grimpe fissure americaine inconnu chez nous en France. Le Red Dihedral de Incredible Hulk 5+ max n'a pas été facile pour nous. Nous avons aussi gravis La fabuleuse aiguille de Outguard spire, le Mount Conness et sa Harding route avec des 4+ les plus taquet que j'ai jamais vu. Il y a surement un truc que nous n'avons pas compris coté technique de grimpe chez les ricains ! Nous n'arrivons pas à coincer nos mains et pieds dans les fissures.

Les paysages sont grandioses, il y a de très beau lacs.

Jonathan crison dans la Harding Route au Mount Conness

Le Red Dihedral à Incredible Hulk.

Votre narrateur au taquet dans un 5.10 (5+/6a)

Les 3 gadgos : Jonathan Crison, moi même, et Romain Hocquemiller au sommet du Mount Conness 3800m et heureux..

Etape 2 Le yosemite El capitan, La paroi des titans ! Nous y avons cochés deux belles classiques : le Nose 900m 5.10/C2 et Zodiac 550m 5.8/C3. Le créneau meteo etant serré nous décidons de gravir malgré notre faible niveau en fissure le Nose en deux jours. Ce Nose fut une aventure spéciale, ici il faut régulièrement jouer de la toile d'arraigné lorsque l'on croise les cordées qui prévoient plusieurs jours. En plus de cela nous apprenons là les techniques de big wall, c'est notre baptème. A Notre retour la météo est annoncée mauvaise dans le Yosémite et c'est 3 jours plus tard après un Paris Nice avalé en 4×4 suceur de fuel et une météo crapuleuse dans les Needle à Sequoia Forest que nous reviendrons à Yosemite toujours aussi motivé pour gravir Zodiac en artif clean. Ce fut encore une belle classique gravis avec une nuit en portaledge !

La paroi des parois au yosemite, le Capitan et son éperon central nommé le Nose!

Moi même dans une longueur facile du Nose

Romain, le Nose

Notre Ascension de Zodiac

Zodiac et ses beaux dièdres

Dans notre portaledge nous trouverons un superbe sommeil éclairé par la lune et les milliard d'étoiles nous observant si haut et si loin dans le ciel. En tous cas c'est un fabuleux lit de paroi !

Etape 3 Puis le stage de l'Equipe Nationale d'Alpinisme Masculine se déroula 3 semaines en Utah. Ici nous avons vogué entre escalade sur des tours dans le désert et Indian Creek. Indian Creek c'est un peu un petit coin de paradis, c'est le désert, tout est sec et au milieu de celui-ci il y a une rivière qui jailli de nulle part, tout autour de celle-ci la vie existe, serpent, coyotte, renard, oiseaux, arbres… C'est le pays de cocagne! Là bas nous avons vraiment appris à grimper les fissures. Les Murs sont lisse et il n'y a pas de prises. Ils sont rayés de fissures, seul moyen de gravir les parois. Au bout de 2 semaines de Indian creek nous sommes partis pour le parc national de Zion et encore gravir un big wall déversant, le Streaked Wall. La voie se nomme “Tale of the scorpion” 500m dont 300 déversant en A3+ et engagé ! Cette ascension nous demandera de la préparation à la sortie en son sommet 5 jours dont 3 en paroi sur portaledge.

Des décors de western! et de superbes tours à gravir dans le désert.

De fabuleuses fissure large en 5.10 où on ne peut pas trop protéger

C'est la plus belle fissure que j'ai pu gravir du séjour à Indian Creek, 35m de purs verrous de poings et un moment fabuleux…

Zion et ses big walls avec Jonathan Crison, Olivier François et Philippe Batoux.

Le streaked wall déversant !

Les membres de l'ascension de "tale of the scorpion"

Philippe Batoux qui grimpe

La video en image

A la fin de ce stage je come back dans le yosemite retrouver Romain pour les 17 premiers jours de novembre gravir encore deux big wall “Tangerine Trip” C3/5.8 600m et “Salathé” C2/5.10 900m. Salathé est surement l'une des plus belles escalade du Capitan : celle-ci comporte de nombreuses cheminées engagées où il ne faut pas tomber sous peine de sanction sévère, le niveau dans ces cheminés étant de 4+ max. Les grimpeurs s'en souviennent tout leur vie ! La longueur “the EAR” que j'ai grimpée a l'envers avec la peur de me la coller, restera surement gravé dans ma mémoire ! Après ces deux wall avalés ce fut un come back to Paris, et un dur retour à la réalité….

Nous commencons par Tangerine Trip à cause des température négatives et de la neige !

Romain dans la longueur clé C3 de Tangerine

Moi même au petit matin

Au retour de "Tangerine Trip" Nous croisons Maman ours et bébé ours dans leur arbre perché ! On leur a surement fait peur…

Puis nous partons pour "Salathé", et nous voilà au superbe bivouac sous Mammoth terraces

Moi a l'envers dans "the Ear" et un grand momment de solitude….

Le superbe Head wall et ses longueurs d'artif, que les plus fort grimpeurs peuvent faire en libre !

Voilà un résumé de ce voyage initiatique de 2 mois durant lequel je n'ai fait que grimper quasiment tous les jours, dont 14 jours en big wall et de nombreuses heures de grimpes. De La joie, du bonheur, de la colère, des pleurs, des amitiés, de la passions, de l'amour. A partir de ce moment là je soulèverai quelques interrogations qui mon troublées et ont émergées dans mon esprit à mon retour. Pour votre passion, votre vie ce qui vous fait vibrer jusqu'au plus profond de vous même. Jusqu'où êtes vous près à aller ? Quels sacrifices serez vous près à consentir ? Quel prix sur votre vie personnelle, sociale, professionnelle serez vous près à payer pour vivre votre passion ? Je pense avoir trouver la réponse….

Merci à tous ! Je vous aime.

Une dernière pour la route !

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet d'éviter le SPAM. En répondant à cette question, vous prouvez que vous êtes un humain et pas une machine !
Fill in the blank.


Menu principal 2

Theme by Dr. Radut Consulting - Modified and hosted by Outils-Conviviaux